Une A.G. qui ouvre de nouveaux chantiers pour l’avenir

IMG_1790Notre Assemblée Générale s’est tenue devant une centaine d’adhérents, dans la nouvelle salle Artymès.  Le rapport moral a été présenté par le président.  Patrice Pervez a fait état des actions engagées durant l’année. Celles-ci ont été importantes pour la lutte contre le Baccharis, tant au niveau local : chantiers éco-citoyens, aide à la mise en place de l’éco-pâturage par des moutons qu’au niveau national, dans le cadre du Collectif anti-Baccharis : fabrication d’outils spécifiques de lutte contre la plante, contact avec les autorités nationales (Secrétaire d’Etat à l’environnement) qu’au niveau européen à la Commission de Bruxelles.
La législation interdit désormais, la commercialisation de la plante et rends sa lutte obligatoire. Les adhérents ont souhaité lors de leurs interventions, une application locale rapide de cette nouvelle réglementation. Le Président a souligné les efforts de lutte accomplis par la commune, un exemple à suivre au niveau de la Presqu’île.
Les visites de saline organisées par l’association en 2015 ont connu un record d’affluence avec plus de 1100 visiteurs.

Vente de livres.

Elle n’a pas connu le succès des années passées du fait de la présence d’un choix de livres neufs moins important et de sa tenue lors d’un jour de marché et non pas au concours hippique du fait de son annulation. Elle a permis cependant de dégager une recette de 463 €.

Le rapport moral a été adopté à l’unanimité

Des adhérents en augmentation

IMG_1793Le rapport financier présenté par le trésorier a montré une augmentation du nombre des cotisants adhérents qui sont désormais 420. L’exercice 2015 a été bénéficiaire alors que des sommes importantes ont été dégagées pour l’aide à l’éco-pâturage et à la restauration de Saline. L’association dispose d’une bonne trésorerie lui permettant d’engager de nouvelles actions. Le rapport financier a été adopté à l’unanimité.

Renouvèlement des membres du Conseil d’Administration

Christian Freney et Michel Godin ont été réélu.

Les axes de travail pour l’avenir.

Le Président a présenté divers axes de travail pour l’avenir comme la concertation avec la municipalité pour l’étude du dossier de création d’un futur hôtel 4 étoiles à la pointe de Merquel.  L’association reste très réservée sur ce projet. Elle craint une forme de privatisation et de bétonnage de ce site exceptionnel. Elle a demandée une rencontre avec le promoteur qui sera acceptée.

Autre point d’inquiétude, la pollution par les algues vertes. Celles-ci sont de plus en plus présentes et rendent la baignade désagréable sur des parties importantes des plages de la commune. Autre axe de travail évoqué, celui de la circulation à vélo. Peu de vraies pistes cyclables existent, il n’est pas possible de circuler à contresens sur les rues à sens unique.
Pour faire avancer tous ces dossiers, l’association souhaite faire participer au maximum ses adhérents et toutes les personne motivées par ces questions. Elle les incite à prendre contact avec elle sur son site internet.

Venaient ensuite les questions à M. le Maire. Sur les différents sujets de travaux évoqués, M. le maire a répondu aux questions de la salle. Il s’est déclaré ouvert à nos propositions  Pour le site de Merquel, il a proposé une rapide rencontre avec le promoteur.
Un adhérent fait observer que depuis des années les Associations mènent des opérations symboliques d’éradication du Baccharis, les collectivités locales affectent des budgets à cette éradication. Dans le même temps des parcelles importantes, propriétés privées, restent infestées   vu l’inaction des propriétaires. A la floraison des millions de graines emportées par le vent  se répandent à travers champs et marais. C’est pourquoi il insiste pour qu’il soit demandé au Préfet de publier un arrêté enjoignant aux propriétaires négligents d’éradiquer les baccharis, sous peine qu’ils le soient à leurs frais. Il rappelle que la Commission de l’Union Européenne vient de publier la liste des plantes nuisibles, dont le baccharis et demande aux états membres d’édicter les mesures pour cette éradication. Donc rien ne s’oppose à cet arrêté préfectoral qui peut intervenir beaucoup plus rapidement que des textes législatifs qui risquent fort d’être estimés peu prioritaires dans un contexte politique compliqué. Il est demandé au Maire de Mesquer également conseiller départemental du canton le plus infesté d’introduire cette demande au Préfet. Il rappelle qu’une telle démarche serait conforme au principe de subsidiarité figurant dans les fondements de la communauté Européenne. Ce principe incite à ce que les problèmes se résolvent au plus proche de leur lieu d’apparition.

Télécharger la présentation PowerPoint de l’AG

Mesquer : une future oasis pour la biodiversité

A l’issu de l’A.G. Philippe Della Valle chargé de Mission Natura 2000 a présenté les évolutions et perspectives pour les sites naturels de Mesquer. Des travaux de restauration très importants ont déjà eu lieu et ils se poursuivront dès le 1er septembre. Cela se traduit déjà par des résultats notables : plus d’oiseaux échassiers comme les avocettes et échasses, réappropriation par un crapaud des zones de marais, apparition de la Tolypelle saline, une plante protégée en France, présente dans seulement 10 bassins de la Presqu’île et 11 communes dans le monde. A Mesquer la biodiversité progresse donc positivement.

Télécharger sa présentation PowerPoint de Philippe Dell Valle

L’assemblée s’est conclue comme traditionnellement par un buffet apéritif.

IMG_1815