Une zone protégée transformée en dépôt sauvage route des Gauches

Une botaniste de l’association Bretagne vivante a alerté l’un de nos adhérents sur l’existence d’un dépôt sauvage de remblais et de rebus de construction sur une prairie humide. L’association a mené l’enquête et fait un rapide inventaire du dépôt. Sur environ 2000 m² et plus de 4 m de haut, on y trouve tous types de matériaux pouvant provenir de la démolition de construction de bâtiment. C’est une liste impressionnante : parpaings de ciment, poteau béton, gravas, brique plâtrières, déchets de polystyrène, déchets de plâtre, pot de peinture, bidons plastique, canalisation ciment, canalisation plastique, canalisation amiante-ciment, déchet d’amiante-ciment, câbles et gaines électriques, sac ciment, sacs plastique, souches et déchets végétaux. On pourrait penser qu’il s’agit d’un terrain à bâtir en voie d’évolution. Il n’en est rien ! Il s’agit d’une parcelle classée ND au PLU. C’est-à-dire, une zone naturelle à protéger. Après interrogation des services de la Mairie, il n’a été accordé aucune autorisation pour ce dépôt. Il est totalement illégal… Nous avons donc envoyé une lettre à Monsieur le Maire pour qu’il nous informe de la suite qu’il souhaite donner à cette situation. Affaire à suivre donc. La...