Dépôt sauvage à Mesquer : l’association intervient, la municipalité « fait le mort »

Suite de notre article précédent.

Nous avons rencontré M. Poitevin. Le dépôt n’est pas récent (environ 10 ans) mais il grossi régulièrement. Celui-ci ne s’est pas engagé à le faire disparaître et la municipalité contactée à plusieurs reprises sur ce sujet, n’a pas dénié nous répondre.

Nous avons envoyé un mail à la mairie qui est resté sans réponse. Plusieurs semaines s’étant écoulées, nous avons joint le maire (en Thaïlande) qui a diligenté la police municipale sur les lieux.

Nous n’avons reçu aucun message de la mairie pour donner suite à cette demande mais un appel téléphonique de M. Poitevin, auteur du dépôt sauvage pour son entreprise de construction. Il souhaitait nous rencontrer sur le site. Nous nous y sommes rendus.

Celui-ci a évoqué l’impossibilité de trouver un site de dépôt autorisé sur la commune pour le justifier. Il ne s’est pas engagé en quoi que ce soit à l’éliminer.

L’association veut bien entendre ces arguments mais elle n’est pas en charge de faire appliquer la loi. C’est à la municipalité d’agir. Elle a fait protéger cette parcelle dans son PLU. Elle doit faire faire preuve d’autorité.

Nous avons écrit au maire pour lui demander de faire appliquer la loi. A ce jour aucune réponse…

Par ailleurs, le dossier a été pris en charge  par deux autres associations  : FNE Pays de la Loire et Bretagne Vivante. Ces deux associations envisagent d’agir conjointement  par des actions juridiques.

Nous restons en attente d’un planning d’élimination de la décharge sauvage, planning que devra obtenir la mairie de Mesquer.