Vous trouverez ci-après les différents articles publiés dans la presse relatant l’action des amis des sites

Notre action sur la pointe de Merquel à la une du Ouest France de ce jour

Notre action sur la pointe de Merquel à la une du Ouest France de ce jour

Cet article traduit notre position sur la pointe de Merquel. Freddy Hervochon, en charge de ce dossier au Conseil Départemental propose une solution :

« Si un projet solide est présenté par une collectivité ou une association, nous sommes prêts à la suivre et à prêter les fonds nécessaires pour préempter ce terrain »

(Cliquez sur l’article pour lire la suite)

Lutte contre le Baccharis : mission accomplie pour le chantier du 7 août 2015

Lutte contre le Baccharis : mission accomplie pour le chantier du 7 août 2015

Vers 9 heures du matin l’équipe des coupeurs de Baccharis s’est réunies, pleine d’allant à défaut d’être très nombreuse. Chantier juillet 2015 Chantier du 7 août 2015 Chantier du 7 août 2015 Chantier du 7 août 2015 Chantier du 7 août 2015 Chantier du 7 août 2015 Chantier du 7 août 2015 Chantier du 7 août 2015 Chantier du 7 août 2015 Au programme, finir le nettoyage de la saline creuse.  Les iles visibles depuis la route étaient encore à moitié envahies des repousses de l’an passé. Marine Langlois et Joël Mousset sont montés dans de petits bateaux pneumatiques pour y intervenir. Marine s’est équipée de la débroussailleuse. Une autre équipe est partie à la conquête de la partie sud de la saline munie des cisailles.Les journalistes sont venus nombreux : une équipe de France 3 Pays de la Loire, des journalistes de Ouest-France, Presse-océan et l’Echo de la Presqu’île. Le Président était donc plus occupé à répondre à leurs questions qu’à agir sur le terrain. Ils étaient les bienvenus car nos chantiers n’ont-ils pas pour but principal de sensibiliser la population. Lire l’article de Ouest-France Télécharger l’article de...

Opération Baccharis du 8 août 2015 dans Ouest-France

Unis contre le baccharis à Mesquer Vendredi, des bénévoles se sont réunis au bord des anciens marais salants pour lutter contre cette plante invasive. Bottes aux pieds et sécateur à la main, ils sont un peu plus d’une dizaine à avoir répondu présent à l’appel de l’Association des amis des sites de Mesquer, ce vendredi. Comme tout le monde arrive à son rythme, Patrice Pervez, président de l’association, plaisante :« On a tous eu un peu de mal à se lever, c’est les vacances ! » . Et pourtant, ces vacanciers-là sont loin d’être là pour bronzer. Toute la matinée, ils vont couper, cisailler, et débroussailler, pour protéger les anciens marais salants d’une plante exotique qui prolifère à Mesquer : le baccharis halimifolia. Trois technique contre sa prolifération Cette plante originaire des ÉtatsUnis a été introduite en France au XVIIe siècle. Prisée pour son potentiel décoratif, elle sert principalement pour les haies. Avec ses longues tiges brunes, ses feuilles dentelées vert clair, et ses jolies petites fleurs blanches, elle paraît bien inoffensive. Son problème : elle peut atteindre 5 mètres, pousse vite, fleurit tout au long de l’année, et produit énormément de graines. Elle a donc tendance à devenir envahissante et à coloniser rapidement le littoral. Les bénévoles le constatent régulièrement pendant la coupe.« Celles-là ont été coupées lors de notre dernier chantier, le 17 juillet » ,soupire Patrice Pervez en pointant du doigt des pousses d’environ dix centimètres au bord de l’ancien marais. Pour remédier à la prolifération du baccharis dans la commune, les Amis des sites de Mesquer et le Collectif anti-baccharis ont trois solutions : la...
Les amis des sites sur France 3 Bretagne et Pays de la Loire à la radio et dans la presse locale.

Les amis des sites sur France 3 Bretagne et Pays de la Loire à la radio et dans la presse locale.

Afin de donner le maximum d’écho à notre réunion du 3 février sur le problème du Baccharis, nous avons pris contact avec les médias locaux et régionaux. France 3 Pays de la Loire, Kernews (radio locale) et Ouest-France ont repris notre message. Nous en sommes particulièrement satisfaits, car cela a permis de sensibiliser un maximum de personnes au problème du Baccharis qu’ils viennent ou non à notre conférence.

Notre action Baccharis du 6 août à la Une de Ouest France (Loire-Atlantique)

Notre action Baccharis du 6 août à la Une de Ouest France (Loire-Atlantique)

Ouest-France a réalisé un reportage lors de notre dernière action de coupe de Baccharis. Celle-ci a fait la Une grâce à une (fausse) information. En effet, le Président interviewé, n’a jamais dit que les baccharis menaçaient la qualité du sel, mais que les graines de baccharis pouvoir nuire à la qualité de la fleur de sel. L’article était présent en page Région Pays de la Loire et en page Loire-Atlantique Article issu de l’édition de La Baule – Guérande du jeudi 7 août 2014 La plante invasive qui menace la qualité du sel La baccharis, plante provenant d’Amérique du nord, a été amenée en France au début du XXe siècle. Problème : elle gagne vite du terrain sur la presqu’île guérandaise et gêne le travail des paludiers… Sous une pluie torrentielle, un petit groupe de volontaire s’active pour couper des baccharis, à Mesquer. Cette plante invasive importée en France au début du XXe siècle pousse vite, se propage rapidement et peut atteindre 4 m de haut. La commune de Mesquer et, plus largement, la presqu’île guérandaise, en sont recouvertes.« Un pied de baccharis donne un million de graines » , affirme Patrice Pervez, président des amis des sites de Mesquer. Son association s’attache à la protection des sites naturels sur la presqu’île guérandaise. « Bon boulot, les gars ! » Sur une petite étendue d’eau, quelques barques avancent tranquillement, remplies de la plante invasive.« Bon boulot, les gars ! » , s’exclame Patrice Pervez en direction des bénévoles, en voyant que les petits îlots, au milieu de la Saline-Creuse, sont presque débarrassés des baccharis.« Ici, on fait une démonstration...

Ouest-France relate notre AG du 1er Aout

Article issu de l’édition de La Baule – Guérande du mardi 5 août 2014 Les Amis des sites tiennent leur assemblée générale Vendredi 1 août, l’association Les Amis des sites tenait son assemblée générale annuelle, en présence de Christophe Priou, député, JeanPierre Bernard, maire de Mesquer, et d’une assemblée particulièrement nombreuse et attentive. L’occasion pour Patrice Pervez, son président, de rappeler que« dans amis, il y a aimer, et que la raison d’être de l’association est d’abord d’aimer et faire aimer les sites de Mesquer, non seulement les sites littoraux que l’on a tendance à privilégier, mais aussi les espaces salicoles et les espaces champêtres » .Lors de la présentation du rapport moral, Jean-Pierre Bernard a confirmé la poursuite des améliorations prévues au village de Fontaine Braz. En ce qui concerne le site très convoité de la colonie Merquel mis en vente par son propriétaire, la paroisse Saint-François-Xavier de Paris, le maire a donné des informations« J’ai refusé un permis de construire qui prévoyait l’implantation de 19 logements. La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) imposera des fouilles archéologiques avant tout projet éventuel. Nous souhaitons que les locaux conservent un centre de vacances. Le Conseil Général de Loire-Atlantique a fait une proposition d’acquisition à travers l’Agence foncière départementale » . Le maire, a par ailleurs rappelé, que les zones Natura 2000 couvraient désormais 56 ha de zones humides de la commune. En ce qui concerne la lutte contre les espèces végétales invasives, telles le baccharis dans nos marais mais aussi la jussie en Brière, Christophe Priou, député, a confirmé la sortie prochaine d’un texte sur les espèces à interdire.«...

En juillet, la presse relate notre action Baccharis

Article issu de l’édition de La Baule – Guérande du vendredi 18 juillet 2014 Bénévoles au rendez-vous pour l’arrachage du baccharis Tenue vestimentaire adaptée, scies et tronçonneuses pour l’équipe de bénévoles qui a bien répondu à l’appel de l’association Les Amis des sites, en participant à l’opération annuelle d’arrachage du baccharis qui avait lieu, hier jeudi. Le baccharis est une plante parasite qui prolifère dans les zones humides, au risque d’étouffer la végétation, de polluer la récolte de sel et d’empêcher les nombreux oiseaux de nicher.« Nous avons commencé par dégager le tour du marais avant de nous attaquer aux talus de terre dans le milieu, indiquait Patrice Pervez, président de l’association.Plusieurs estivants, en rejoignant les bénévoles de l’association, montrent qu’ils ont bien compris l’enjeu pour la protection de cet environnement exceptionnel qui fait une des richesses de Mesquer. Nous en espérons encore plus le 6 août ! » .Une seconde opération d’arrachage aura lieu, en effet, ce mercredi-là. Contact et renseignements : les Amis des sites, tél. 06 23 75 73 47, amisdessites.fr Voir le fac-similé de la page de Ouest-France :...